jeudi 1 avril 2010

Le Voyageur Imprudent

de René Barjavel



Résumé du livre

Noël Essaillon (physicien-chimiste), s'appuyant sur les travaux et la collaboration d'un jeune mathématicien (Pierre Saint-Menoux), invente une substance (la noëlite 3) permettant de voyager dans le temps. D'abord développée sous formes de gélules à ingérer, il en enduit ensuite un scaphandre beaucoup mieux étudié pour les voyages dans le temps. Saint-Menoux explore tout d'abord le futur proche puis, s'enhardissant, un futur très lointain où il découvre une humanité vivant en collectivité et dénuée d'individualité : tous sont spécialisés dans une tâche et, tels des fourmis, enfantés par une mère gigantesque et unique. Saint-Menoux part alors vers le passé et arrive au moment du siège de Toulon. Il entreprend d'assassiner le jeune Bonaparte qu'il considère comme un tyran et de soulager ainsi l'humanité de ce qu'il considère comme l'un des plus grands fléaux de l'Histoire. Malheureusement, au dernier moment, un soldat s'interpose et meurt à la place de celui qui deviendra empereur. Ce soldat n'est autre que l'aïeul de Saint-Menoux : en mourant sa descendance disparaît et Pierre Saint-Menoux est donc précipité dans le néant de l'Histoire. Tout ce qu'il a été s'évapore, jusqu'à son souvenir qui s'efface de la mémoire de ceux qui l'ont connu et aimé.

5 commentaires :

  1. Super ce livre que je connais depuis très longtemps, je l'ai même lu plusieurs fois.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré Barjavel, il m'a fait voyager dans ces livres, surtout quand une bonne partie de la terre avait brulé et aussi l'être qui a été découvert dans une boule et qui revient à la vie beaucoup d'années + tard (je ne me souviens plus des titres)

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de lire Ravage, j'ai pas vraiment aimé........... je vais sans doute tenter celui-ci!!! Merci!

    RépondreSupprimer
  4. Bon livre,mais dommage que ton résumé contient une faute. La même que sur Wikipédia !

    Il n'y a pas une seule mère , mais plusieurs , qui ne fond que pondre.

    Cédric , 14 ans.

    RépondreSupprimer
  5. Merci Cédric, je crains malheureusement que tu n'aies pas saisi tout le sens de ce roman...
    P.I.: Si il y avait plusieurs mères, elles ne FERAIENT que pondre.
    Bien le bonsoir,

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite :-)