mardi 26 avril 2011

Le Pendule de Foucault

de Umberto Eco

Un choix de lecture inspiré par une visite en la Collégiale Sainte Waudru de Mons qui abritait durant les mois de mars et avril cette étonnante expérience.






























































Résumé
 
Après l'immense succès du Nom de la rose, voici le second grand roman d'un géant incontesté de la littérature mondiale.
A Paris, au Conservatoire des Arts et Métiers où oscille le pendule de Foucault, Casaubon, le narrateur, attend le rendez-vous qui lui révélera pourquoi son ami Belbo se croit en danger de mort. A Milan, trois amis passionnés d'ésotérisme et d'occultisme ont imaginé par jeu un gigantesque complot ourdi au cours des siècles pour la domination mondiale. Et voici qu'apparaissent en chair et en os les chevaliers de la vengeance... Telles sont les données initiales de ce fabuleux thriller planétaire, incroyablement érudit et follement romanesque, regorgeant de passions et d'énigmes, qui est aussi une fascinante traversée de l'Histoire et de la culture occidentales, des parchemins aux computers, de Descartes aux nazis, de la kabbale à la science.

3 commentaires :

  1. C'est marrant, j'avais fait la démarche inverse. Je suis allée voir le pendule de Foucault au Musée des Arts et Métiers à Paris après avoir lu le livre, il y a déjà un paquet d'années. Umberto Eco c'est toujours très très érudit et en même temps passionnant

    RépondreSupprimer
  2. Un grand maître de la littérature mondiale que j'ai eu l'occasion d'écouter en conférence quand j'étudiais les lettres. Un grand bonhomme plein de bonhommie et de talent. A lire aussi "Comment voyager avec un saumon" et tant d'autres...

    RépondreSupprimer
  3. C'est dommage parce que je l'ai su trop tard, sinon, je serai bien allée à la collégiale voir ce pendule. C'est d'autant plus bête que j'habite près de Liège et qu'une de mes filles kot à Mons et elle n'a pas pensé en parler à la maison :o(

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite :-)