vendredi 20 février 2009

La conjuration de Jeanne

de Michel de Grèce



Résumé du livre

Et si Jeanne d’Arc n’était pas celle que l’on croyait…

Dimanche 20 mai 1436, alors que le doyen de l’église Saint-Thibault, à Metz, vient d’achever sa messe et qu’il bavarde avec ses ouailles, une nouvelle ahurissante se répand : Jeanne la Pucelle, l’héroïne qui a délivré Orléans, qui a fait sacrer Charles VII à Reims, ne serait pas morte brûlée par les Anglais à Rouen il y a à peine cinq ans… Elle vient de réapparaître du côté de Saint-Privat !

Ce n’est peut-être pas elle, mais alors pourquoi cette mascarade à laquelle personne, même à la Cour, n’oppose de démenti ?

Personne non plus ne s’est interrogé, à l’apogée de sa courte gloire, sur ce mystère qui a fait d’une petite paysanne un chef de guerre accompli, capable de bouter l’ennemi hors de France. A moins qu’il n’y ait pas eu mystère… mais conjuration.

Sous la plume révélatrice de Michel de Grèce, Jeanne n’a plus rien d’une bergère illettrée, elle est la fille naturelle d’un seigneur. Et dès son plus jeune âge, elle s’est montrée différente, volontaire, étrangement déterminée, comme " habitée "… Elle a appris très tôt à lire et à écrire, à dompter les chevaux, à manier l’épée, à commander une armée, parce qu’elle avait été choisie pour devenir l’arme secrète de l’Eglise de France, en lutte contre la papauté. Mais sa foi, ses convictions étaient si profondes qu’elle a fini par se rebeller contre ceux qui l’avaient " programmée ".

Elle en devient infiniment plus belle, plus grande, plus courageuse, plus humaine. Et au fil des pages de ce roman fabuleux qui bouscule les normes de l’Histoire, on en arrive, à force de preuves et de divulgations, à se demander : Et si c’était vrai ?

Paru chez Pocket - 467 pages.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :-)